Fermer

Le blog

La révolution de l’Apprenance et son moteur : le vrai dialogue !

Bonnes pratiques, le 10/01/2019

Apprenance et DialogueCet article est la transcription des idées forces de l’intervention de Monique Castillo, un des moments marquants des « 20 ans de Sol ».
Monique Castillo est philosophe, kantienne . Elle questionne les modèles socio-économiques et nos systèmes de valeurs.
Elle vient d’écrire « Faire renaissance, une éthique publique pour demain ».

Idée-Force 1 : l’Apprenance est une révolution

Cette révolution, c’est la révélation d’une énergie individuelle forte en chacun de nous, d’une force en chacun de nous : nous avons tous le désir de savoir !

On croit qu’il y a des apprenants parce que l’école existe, c’est l’inverse : l’école existe parce qu’il y a des apprenants.

Ce premier point est fondamental à entendre et à faire entendre par les responsables de la formation : alors que généralement, on pense que les gens ne veulent pas apprendre, qu’il y a une résistance et une inertie face au savoir, c’est l’inverse : il y a en chacun de nous un désir de savoir fort qui est une énergie à activer … à condition d’avoir les bonnes méthodes !

Ce point révèle aussi l’importance de la fonction de responsable de la formation : en effet,
– il y a une façon d’apprendre qui dégoûte d’apprendre, dont le souvenir vient de l’école primaire et de l’accent mis sur le « par cœur » et le répétitif
– et il y a la façon d’apprendre mise en pratique par Socrate dans le Menon et dans tous ses dialogues et qui repose sur le fait de « suivre un ordre des questions », le bon ordre des questions, que l’on retrouve aujourd’hui dans la notion de parcours d’apprentissage.

Idée-Force 2 : l’Apprenance est le ressort de la créativité collective

L’Apprenance, conçue comme désir de savoir et énergie potentiellement forte, à condition qu’elle soit abordée par les bonnes méthodes, est alors le ressort de quelque chose d’extraordinaire : la libération de la créativité collective d’une organisation !

Cette créativité collective est extraordinaire parce qu’elle porte en elle le potentiel de métamorphoser l’entreprise par la mise en avant d’un pouvoir de création que Monique de Castillo oppose fermement à l’innovation.

Pour elle, la création permet de produire « plus qu’il n’y avait au départ », de « croître par le dedans », de « s’augmenter » des possibles alors que souvent les innovations se contentent de détruire l’ancien, de le remplacer par du nouveau sans respecter une continuité du vivant !

La différence que Monique de Castillo fait entre la création et l’innovation vient de la différence qu’elle pose entre l’esprit qui intègre le vivant, les forces créatives de la vie et de l’humain et l’intelligence qui serait purement rationnelle.

Idée-Force 3 : la révolution de l’Apprenance est produite par des méthodes de vrai dialogue (dont tout le monde parle, mais que peu appliquent…)

Souvent en effet, le dialogue se réduit à un rapport de force langagier, au combat de deux egos.

Or la base du dialogue, c’est d’être altruiste, c’est de faire de la place à l’autre : c’est l’autre qui rend intelligent !

Quand un bon prof fait un cours par exemple, il pense d’abord à l’audience, c’est le «nous » qui dirige sa pensée, le choix de ses auteurs, de ses arguments.

Argumenter, c’est chercher à se faire approuver par l’autre et pas s’imposer à l’autre.

Dans notre société de la connaissance, dans notre civilisation numérique, ce qui fait la force d’un leader, ce n’est pas ce qu’il sait, mais ce qui suscite l’adhésion, la participation et le partage.

Aujourd’hui tout est nouveau, la réalité toute entière est changement, nous avons ensemble à partager la responsabilité du nouveau : la responsabilité du nouveau, ce sont des « fertilités croisées ». Il n’y en a pas un qui est plus fort et qui va nous apprendre, parce que nous sommes tous capables de croiser nos fécondations, nous sommes co-responsables face au nouveau qui arrive.

Là aussi le rôle des responsables de la formation est clé, ils doivent permettre la transformation des nouveaux savoirs high tech dans un vocabulaire accessible au plus grand nombre de manière à ce que chaque collaborateur entre dans l’Apprenance collective et libère son énergie créative.

Le défi est grand pour tout le monde mais les technologies du learning sont à la hauteur : la plateforme xLMS xperteam a été conçue pour créer ce dialogue riche et ce croisement de fertilités que les Organisations Apprenantes d’aujourd’hui attendent !

Transcription effectuée par Philippe Strouk
co-fondateur de Theory of Fictions,
agence de communication de xperteam.

Revenir en haut de la page