Fermer

Les stratégiesEvaluation formative et ancrage mémoriel ®

La fréquence des évaluations favorise l’apprentissage, la mémorisation durable  et les capacités métacognitives.

Les recherches en sciences cognitives et en imagerie médicale ont démontré ces dernières années que la pratique des tests favorise le rendement des apprentissages au niveau supérieur des activités cognitives.

L’évaluation est une stratégie particulièrement utile pour développer nos connaissances, voir nos compétences. Elle permet de prendre le contrôle de notre propre apprentissage.  Il est pertinent d’utiliser  les tests comme amorces d’apprentissage plutôt que simplement comme contrôle pré-examen.

La pratique d’évaluations diagnostiques, en permettant d’identifier les points d’amélioration nécessaires à chaque apprenant, permet d’initier une séquence d’ancrage mémoriel ® qui peut durer quelques semaines ou quelques mois. L’apprenant va recevoir des mini épreuves peu invasives (une poignée de questions), espacées dans le temps, mélangeant les thèmes, de manière totalement individualisée sur ses propres difficultés.

L’entrelacement des thèmes est une pratique contre intuitive. Les apprenants ont en effet le sentiment de mieux apprendre en se concentrant sur un sujet. Les études montre tout le contraire. Le bachotage est d’une efficacité très provisoire alors que le mélange des thèmes  introduit une difficulté qui est elle-même productrice d’efficacité durable.

Cette approche à un double impact : elle renforce considérablement la mémorisation et elle développe la capacité de l’apprenant à faire des corrélations entre les connaissances. Les tests ne se réduisent aucunement à une stratégie du “par coeur”. Avec une bonne approche, ils favorisent au contraire les relations entre des notions variées et créent plus de connexions neuronales,  favorables à la mémoire à long terme et à une plus grande agilité au sein des connaissances (mises en relation, remémoration). Ils favorisent l’apprentissage sur de futurs contenus.

On peut distinguer la “Force de stockage” et la “force d’extraction” (cf Etudes de Bjork & Bjork).  La temporisation entre deux épreuves renforce clairement  la “force d’extraction ».

Bonne nouvelle pour l’apprenant, le délai durant lequel il ne fait pas d’effort particulier est donc en lui même un principe actif créateur de sens, de capacité d’analyse et de créativité.

Pour le formateur (et le manager), l’intérêt est bien connu. Les évaluations lui permettent de mobiliser les apprenants, de les sensibiliser aux enjeux de la formation, de constituer des groupes homogènes, de préparer des remédiations… Des tableaux de bord et un reporting puissant (ex : analyse des questions et thèmes qui posent le plus de problèmes) permettront au formateur d’apporter une plus value pertinente.

Les autres stratégies

Présentiel intensifié

Le présentiel est challengé par le digital. C’est aussi l’occasion de le renforcer.

 

Consulter

Customer learning

Capter des prospects, renouveler et approfondir la relation client, cette nouvelle démarche commence à séduire les directions marketing et communication.

Consulter

Le 70/20/10

Une pédagogie valorisant l’expérience et le questionnement : 10% de formel, 20% de tutoriel, 70% d’expérientiel

Consulter

Entreprise apprenante

Les nouveaux environnements de formation se doivent d’être très attractifs, tant sur le design et l’ergonomie, que sur la masse critique de réponses qu’ils apportent.

 

Consulter

Centre de ressources combiné aux Mooc, Cooc & Spoc

Mobiliser la force du collectif pour renforcer l’adhésion des apprenants à des parcours de formation, c’est l’objectif de ces formats populaires. Lorsqu’ils sont combinés à un portail « centre de ressources »,  on dispose d’un environnement agile et efficient.

 

 

Consulter

Mobilité

Se former en contexte de mobilité est une attente forte des apprenants.

Consulter

Classe inversée

Une des grandes ambitions du digital dans la formation, c’est de libérer du temps qualitatif avec le formateur, faciliter l’individualisation et le projet personnel.  C’est le principe de la classe inversée.

Consulter

Blended learning

Le digital a considérablement diversifié les leviers de formation. Le « blended learning » consiste à mixer ces différentes modalités.

Consulter

Individualisation

Le digital est aujourd’hui le meilleur moyen pour permettre une individualisation forte de la formation.

Consulter
Revenir en haut de la page